Boucle de 14 jours en Malaisie...by Fafou votre honorable voyageur.

30 septembre 2013

Retour à la terre natale

Lundi 30 Septembre :

J'arrive à dormir par intermittence environ deux heures. Ensuite on passe dans la deuxième salle d'embarquement une heure avant le vol. Je bouquine un peu et pique un somme de temps en temps.

Installation dans l'avion bien en avance, j'ai le temps d'attaquer un film qui dure une paire d'heures. Cette fois-ci nous volons sur Boeing 777-300 ER. Je suis placé vers l'arrière de l'avion, avec hublot naturellement puisque c'est moi qui est choisi, mais avec une seule personne à déranger si je veux me lever, car sur l'arrière de l'avion, vu la forme du fuselage, les cinq derniers rangs sont des rangs de deux sièges.

J'alterne film puis dodo une bonne heure et demie, le casque sur les oreilles avec une sélection de musique que je me suis faite. Vol prévu pour 6h50 en durée. Pas trop de secousses, sauf au dessus de la Turquie et vers l'arrivée. Vitesse de croisière de 550 miles/h (soit environ 880 km/h) et on vole à 36000 pieds et dessous c'est la mélasse, ça secoura sûrement un peu à l'arrivée pour traverser la couche nuageuse.

 

    IMGP1293   IMGP1283

Finalement pas trop, c'est plus l'atterrissage qui a secoué, l'avion rebondissant un peu violamment sur le bitume des pistes de Roissy CDG. Arrivée à l'heure, vers 9h40. Double contrôle de passeports, à la sortie de la passerelle puis au poste frontière. Le passage automatique ne pouvant se faire qu'avec les passeports biométriques je suis obligé de faire la queue.

Récupération assez rapide du bagage, j'ai eu de la chance pour une fois, et direction le terminal 2F d'où part mon vol pour Lyon à 15h25. Je m'arrête prendre un sandwich et vais m'installer dans un point chaud, commandant un taboulé pour consommer quelque chose et pouvoir me poser tranquille pour manger.

Je suis un peu décalé puisque j'entame de grailler à 11h, en même temps, mise à part quelques siestes je suis déjà debout depuis 36h et mon horloge biologique ne sait plus à quoi s'en tenir.

Voilà, mon voyage prend donc fin et je pense déjà au suivant, sûrement le Vietnam, en ayant aussi à l'esprit que ce soir il me faut encore rentrer de Lyon et demain aller bosser. Anyway, j'espère vous avoir fait faire un bon voyage au travers de ce nouveau blog et vous donne rendez-vous pour le prochain.

Posté par Fafou48 à 11:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


29 septembre 2013

Petit déj', shopping, et bye bye KL et la Malaisie

Dimanche 29 Septembre :

Lever à la lumière du soleil vers 8h30. Je prends une douche avant que Ben soit réveillé et me prépare ensuite un bon thé. Ben se lève un peu plus tard. Pendant ce temps je prépare mon sac.

On décolle un peu avant dix heures direction un resto indien typique pour prendre le petit déjeuner. Il n'a de petit que le nom. En effet on se fait un vrai "gros" déjeuner, un nasi qqch, je sais plus le deuxième mot mais ça comprend du riz, des sauces, une préparation à base de courgettes, une autre à base de patate et tomate et des concombres coupés en dés, ainsi que des viandes et poissons à notre convenance.

                                           IMGP1222

On ressort bien repus et on se dirige vers un petit marché local pour trouver quelques épices et des petits citrons verts ronds, limao nipis, très parfumés. Je n'en trouve pas là mais profite de cette escale pour prendre quelques photos et goûter une des spécialités que j'avais pas encore testé, originaire de malacca, le celop. De la galce pilée, du lait de coco au sucre roux et tamarin, des vermicelles de pâte sucrés et verts, du maïs doux et des haricots rouges. J'aime bien ça mais je suis déjà repus depuis ce petit déjeuner gargantuesque.

    IMGP1239  IMGP1241

 

On passe ensuite par une petite épicerie puis on se dirige vers la station de LRT de Taman Bahagia. Je salue une dernière fois Ben à midi pile et prends mon métro jusqu'à KL Sentral. Je repère les consignes à bagages et pose mon gros sac afin de pouvoir faire du shopping tranquille.

Je prends ensuite le monorail jusqu'à Bukit Bitang un quartier commerçant très prisé par les touristes pour le shopping. Mais mon idée est de rejoindre depuis cette station le National Craft Complex, un complexe ne vendant que de l'artisanat Malais. Je prends un taxi et arrive là-bas vers 13h.

   IMGP1252   IMGP1268

Je reste deux bonnes heures à erreer dans les diverse boutiques regroupant des vanneries, des batiks, des bijoux en argent, des tissus. Je fais mon shopping et me fais moi-même plaisir.

J'appelle mon collègue de travail Stéphane B., et le lève du lit. En effet j'ai pour habitude de l'aider à compléter sa collection de couteaux du monde entier à chaque fois que je pars en voyage. Il a donc la primeur de choisir son modèle, en direct, à 10000 km de distance, pour un réveil matinal (8h45 en France, mais je ne savais pas qu'il s'était couché à 3h du matin).

Je repars en taxi et m'arrête dans un centre commercial. Je repère un supermarché et finis par trouver mes citrons verts. Je prends le monorail à nouveau mais me trompe de sens, première fois du voyage, et suis obligé de revenir à KL Sentral par un métro. arrivé là-bas je file de suite acheter mon ticket de KLIA Ekspress, la navette pour l'aéroport qui prend 28 minutes et à une fréquence d'un toutes les 20 minutes.

J'ai donc un peu de temps pour aller me boire un petit thé et un jus en mangeant de la mangue fraîche achetée au supermarché tout à l'heure.

J'embarque dans mon train à 17h20. J'aurais donc 1h40 de battement pour prendre mon vol, parfaitement suffisant. J'enregistre mon bagage puis me prends dix minutes pour grignotter quelque chose. Ensuite je me rachète un bouquin et passe l'immigration et la sécurité. Je comprends mieux pourquoi ils mettent une heure avant l'embarquement, puisqu'il faut prendre un petit train pour rejoindre le bon terminal.

J'ai encore de l'avance et entre dans un A 380, pas très rempli, une bonne demi-heure avant l'heure prévue. Le remplissage des réservoirs prend un peu plus de temps que prévu et nous décollons vers 19h50 heure locale, pour un vol prévu de 6h20.

Bon confort si ce n'est que j'ai eu la bonne idée de prendre un siège contre une sortie, donc pas possible d'allonger complètement le siège. J'aurais pu demander à changer mais bon, au final je regarde deux films et dors environ une heure et demi.

J'ai une longue escale de prévue, six heures, j'essaierai de dormir à ce moment là. Arrivée comme prévu à 22h10 heure locale, mon prochain vol est à 4h30. Je me pose sur un siège allongé près de ma porte d'embarquement, profite un peu d'internet et vais essayer de dormir.

Posté par Fafou48 à 22:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Bus raté, fin de journée sports à KL.

Samedi 28 Septembre :

Panne de réveil! Et oui, comme il n'y avait qu'une prise dans la chambre j'avais branché mon ordi histoire de m'occuper pendant les trois heures et demi de bus. Mon téléphone était lui pas complètement déchargé et, par sécurité, j'avais mis en mode avion. Mais il semble que l'humidité ambiante ne plaise pas trop à ce dernier et bien sûr il n'a pas sonné car été complètement déchargé.

Du coup je me réveille plusieurs fois mais sans regarder l'heure, pensant que le réveil allait sonner. Au troisième réveil j'ai finalement regardé ma montre et ai constaté avec effroi qu'il était déjà 9h45. J'ai donc loupé mon bus de 9h30 et suis bon pour prendre celui de 11h.

Je me douche et fais mon sac rapidement et rends ma clé à la réception. Je descends à la station de bus, m'arrêtant prendre un cappucino à emporter et des gâteaux frais au durian. Après m'être assuré que le bus était bien à 11h et après avoir acheté mon billet, je vais faire un tour voir mes serveurs sympas du Hill station café.

Je prends un jus de starfruit frais, délicieux et goûte mes fameux gâteaux au durian. Même sous cette forme ça sent quand même et le goût se rapproche plus de l'ail que d'un fruit. J'en mange que trois et commande une délicieuse gaufre à la fraise à emporter. Je discute un moment avec un couple d'anglais puis repars vers la gare routière à deux pas de là.

Je monte dans mon bus qui vient juste d'arriver, à peu près à la même place qu'à l'aller. Je me regarde le dernier Star Trek puis un épisode de série et constate que nous arrivons en périphérie de KL.

Nous arrivons à KL Sentral après trois heures et demi de trajet. C'est commode qu'il s'arrête là en premier car ça me fait plus près de l'arrêt de métro que je dois rejoindre pour aller chez Ben. Je prends mon LRT et vingt minutes plus tard je suis à Taman Bahagia et descends attendre un taxi pour rejoindre le condo de Ben.

Il utilise son GPS pour trouver l'endroit et m'amène au sein du complexe. J'essaie d'appeller Ben mais il ne répond pas. Il me rappelle quand j'étais à la sécurité et me dit qu'il arrivera dans 40 minutes.

Je vais donc me poser un peu plus bas dans un resto indien et me fais péter une bonne assiette de riz avec plein de plats préparés divers, et deux verres de jus de fruits frais (carotte, orange et pomme). Comme hier je suis à nouveau décalé car il est quatre heures.

Je retrouve Ben vers 16h30. Son couchsurfer n'est pas encore arrivé et il me détaille un peu ce qu'il a prévu de faire ce soir. Manifestement il n'a pas le coeur à sortir en boite comme la semaine dernière mais doit aller en ville, dans un resto indien, pour aller voir son équipe favorite, Arsenal, sur des écrans. Il me présente ça comme vraiment local car les malais adorent regarder le foot anglais.

Après quelques minutes il m'explique qu'il a des amis qui sont au tournoi ATP de tennis de Malaisie, à KL, et qu'on va les rejoindre.

Le trafic est dense et nous arrivons en un peu plus d'une demi-heure. Ben a eu des places gratuites par son patron et va m'en faire profiter, sympa. On arrive juste à temps pour voir Julien Benetto lever les bras au ciel après sa victoire en demi-finale contre Wavrinka et sa qualification pour la finale, qui aura lieu demain.

                                     IMGP1142

Je prends quelques photos et on va s'installer de l'autre côté retrouver ses amis qui sont près du passage où entrent les joueurs. Je vois donc Julien passer à moins de deux mètres lorsqu'il quitte la zone d'interview.

On assiste ensuite au dernier match de la journée, une demi-finale de double opposant les roumains aux américains. Le match est vite envoyé par ces derniers, 6-3 / 6-2, mais il y a eu quelques beaux échanges.

On revient ensuite vers l'entrée pour faire la queue et avoir un t-shirt souvenir. Puis on retourne à la voiture vers 20h, direction le restaurant indien où nous attend le jeune frère de Ben, John et un ami à lui.

                                          IMGP1200

On s'installe devant un premier match déjà entamé Chelsea - Tottenham. Celui-ci a fini sur un nul 1-1. Je ne commande pas encore à manger car j'ai déjeuner à 16h mais par contre je profite du prix raisonnable des boissons, non alcoolisées bien sûr, car beaucoup de malais d'origine indienne sont quand même musulmans (on les appelle les Mamaks).

Donc thé au lait glacé, thé glacé au citrons verts ronds et plus tard, à la mi-temps du match suivant qui voit s'opposer Manchester United et West Brom Albion, je vais me chercher une guiness au 7/11 tout proche histoire de la faire à l'anglaise : un bon match de foot sans une bonne bière, ça craint!

Je rentre à nouveau une fois celle-ci finie (je n'ai pas droit de la boire dans le restaurant) et continue de regarder le match qui se solde par la défaite de Manchester 2-1. Je commande à manger un riz frit aux fruits de mer, très bon et copieux.

Pendant ce temps Ben, qui est passionné de cartes Magic, comme Mickaël, épluche un pack de cartes neuves (36 paquets de 15 cartes), un oeil sur le match.

                                            IMGP1216

Vient enfin le temps du match de leur équipe favorite, Arsenal, à minuit et demi. Il y du rythme comme dans les matches précédents mais Arsenal a du mal face à une équipe de Swansea remontée à bloc.

Le match se débloque en deuxième mi-temps après un but de Gnalbry et, cinq minutes après, de Ramsey. Plus tard vers la fin de la partie Swansea va en mettre un pour l'honneur et bien le défendre jusqu'au bout, ce qui inquiéta quelque peu Ben et son frère dans les quatre minutes de temps additionnel. Score final 2-1, fin de partie à 2h30 du matin, ça faisait longtemps que j'avais pas regardé autant de foot d'un coup.

Retour au condo vers trois heures moins le quart. Pas de grosse fête mais une bonne soirée quand même. Et demain shopping!

Posté par Fafou48 à 12:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

27 septembre 2013

Deuxième jour dans les Cameron Highlands : Rando et belles rencontres

Vendredi 27 Septembre :

Lever vers 8h30, motivé pour aller faire du golf. Je descends en ville prendre mon petit déjeuner au Hill station café, où j'ai pris mon souper hier. Je commande de quoi tenir le coup quelques heures : thé au lait concentré sucré (Te susu), Jus de dragon fruit frais, omelette aux légumes variés et deux gaufres à la confiture locale de fraises.

Cinq minutes à peine après je regarde par la porte et voit un brouillard épais et de la pluie qui déferle, poussée par le vent, dans la rue principale. Hallucinant, quand je suis descendu le plafond été assez haut et le ciel lumineux, blanc. Le temps peut changer très vite ici.

Les gaufres sont exquises - je me rappelle que Mamoun à Malacca me l'avait dit - et vu le temps qu'il fait je prends mon temps et vais un peu sur Internet avec mon téléphone, sur leboncoin.fr regarder les annonces de motos. Je prends même un expresso, le premier de mon voyage, car ils en proposent.

La pluie s'est calmée maintenant, je traverse la rue et vais voir les horaires de bus pour revenir sur KL demain. J'ai assez de choix avec au moins deux compagnies dont celle que j'ai pris pour venir (8h, 8h30, 9h30, 12h...). Je prends une photo vite fait du magnifique taxi Mercedes ancien garé non loin.

                                         IMGP1089

Je remonte à la guesthouse, me prépare un sac plus léger, bien décidé à aller "rabaler", comme dirait Dédé, faire de la randonnée dans les sentiers environnants. Il est environ midi lorsque je pars du centre ville.

Je prends la direction des Robinson Waterfall, qui sont en fait assez basiques et on y accède par un chemin pavé après près d'un kilomètre depuis le centre-ville. Un peu plus loin, sur la gauche, un petit sentier avec un une stèle en béton noté sentier n°8, 1,35 km. Au vu du début du sentier je peux dire qu'il est plutôt raide.

 

                                        IMGP1109

Et raide il l'est! Les 1,35 km sont en fait 2,5 km jusqu'au Mont Berembun, 1840 md'altitude, et, à part quelques passages à plat où en descente difficiles, c'est que de la montée, bien prononcée avec des racines et quelques marches hautes. Heureusement la pluie de ce matin n'est pas rentrée au travers de cette épaisse jungle, et les sentiers ne sont pas boueux, ni glissants, et pas l'ombre d'une sangsue non plus.

La montée est longue et on a l'impression de ne jamais en finir. On est en fait sur la crête de la montagne pour plus de la moitié de la distance et ça paraît un peu indéfinissable. On arrive enfin au sommet, vers 13h45, où la vue est peu intéressante car la jungle est épaisse et on voit pas très loin.

  IMGP1134    IMGP1110 

Descente plus raide avec des hautes marches au moins sur le premier kilomètre. Petite crampe sur un bout de montée. Reste de la descente plus tranquille pour arriver après 2 kilomètres au M.A.R.D.I., un institut de recherche agronomique, qui se trouve à côté de toutes les écoles, sur le côté gauche de la route. C'est d'ailleurs assez déconcertant car on arrive de l'autre côté sans avoir croisé la route.

Je remonte en ville et opte pour un resto indien ou je prends une très bonne crêpe avec du poulet dedans, des oignons, avec une sauce curry, un bon lassi salé, bien frais. Je sèche un peu avec le petit courant d'air un peu plus chaud que ce matin et prends mon temps. Je suis un peu décalé puisque qu'il est 16h quand je mange.

En repartant je discute avec une française et une australienne, que me présente le sympa serveur du Bengladesh, à qui je donne quelques conseils pour la Birmanie.

Je remonte à ma guesthouse et me pose sur mon lit pris d'un soudaine bouffée de fatigue incontrôlable qui m'oblige à faire une sieste de deux heures. Je me lève un peu endormi et me pose sur la terrasse bien remplie à ce moment. Je fais un peu d'Internet, puis un peu de blog, puis change de table et discute avec une française en anglais car elle a pas calculée que j'étais français.

Puis je retrouve, à la table d'à côté, deux françaises dont une à qui j'avais filé ma couverture hier car elle était allée trop tard à la réception pour en demander une. Elles sont embêtées pour un truc qu'elles doivent gérer en France alors je leur propose de leur prêter mon téléphone sur lequel j'ai toujours du crédit pour l'étranger.

Aude, celle que j'avais vu hier soir, me paye une bière pour me remercier. Je suis à la table d'une autre française, émilie, avec qui on discute un peu. Elle est du Médoc et est partie pour trois mois et demi dont deux mois en Australie (elle s'y rend mardi prochain, à Melbourne). Elle est pas bien grande mais sympa et bavarde et à 27 ans. On finit par s'intaller tous à la même table et on partage une autre bière et on parle d'un peu de tout, dont le voyage.

Aude nous fait partager son reste de repas de midi qu'elle a presque pas touché et on continue de papoter comme ça pendant des heures jusqu'à presqu'une heure du matin. On s'échange nos liens respectifs de blogs pour se suivre dans le futur. Je salue Emilie et lui souhaite une bonne continuation et dis à demain à Aude qui prendra sûrement le même bus que moi.

Posté par Fafou48 à 19:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26 septembre 2013

Direction les Cameron Highlands, au nord de KL, après-midi visite en scooter.

Jeudi 26 Septembre :

Lever 6h20. Douche puis petit déjeuner au resto indien : riz frit, jus orange-pomme-carotte, et thé. Je fais un peu d'internet en même temps.

Je bouge vers 7h30 : taxi pour Wangsa Maju puis LRT jusqu'à la station de bus de Puduraya. J'y suis peu après 8h et trouve un billet pour les Cameron Highlands dont le bus part à 8h30, nickel, pas de temps perdu.

Le bus part finalement vers 8h50 et roule les deux premières heures sur l'autoroute ce qui me permet de compléter ma nuit. Une bonne heure et demi de sommeil en plus ça se refuse pas, d'autant que la qualité est au menu, sièges larges et s'inclinant bien pour la sieste.

La route devient un peu plus sinueuse et boisée (magnifique jungle), avec de grandes fougères, palmierss, tecks, bananiers, bambous et lianes qui pendent sur la route.

Le trajet prend moins de temps que prévu, on arrive en à peine 3h30, j'y suis donc à 12h20, et la première chose qui marque, à la sortie du bus, c'est qu'on a pas droit à la bouffée de chaleur à laquelle on à droit sur le reste du continent quand on sort d'un frigo roulant.

Je remonte la rue jusqu'à ma guesthouse qui est un peu en retrait de la rue principale. Ce faisant je m'arrête donner un coup de main à des ouvriers qui tentaient en vain à trois de charger une grille en fonte de près de 100 kg sur un pickup, par dessus trois autres déjà chargées. En étant quatre c'est déjà plus facile, même si elle fait son pois et que j'ai gardé mes sacs sur le dos. Ils ont l'air incrédules de mon aide mais me sourient et me remercient. 

Ma guesthouse est sympa et je prends une chambre double avec eau chaude et une fenêtre donnant sur le bar sympa de la ville qui appartient au même propriétaire.

Je pose mes affaires, m'enregistre et je file en ville manger quelque chose car je commence à avoir les crocs. Je vais faire du change avec ce qu'il me reste d'euros. Je me trouve un petit resto sympa. Juste à côté il y a deux françaises d'un vingtaine d'années, infirmières, en congé sabatique, pour un voyage de six mois en Asie du Sud-Est. On discute un bon moment en échangeant des conseils. Je leur parle de la Thaïlande, du Laos et de la Birmanie.

En même temps je déguste un riz frit au boeuf et jus de fruits frais. En venant j'ai repéré une boutique qui louait des scooters. Je m'y rends après avoir mangé et quitté les filles. Je vais récupérer ma photocopie de permis et je remplis le dossier le temps que l'on m'amène mon scooter. Seulement 35 Rm la demi-journée plus l'essence.

Je décolle donc vers 14h45 avec mon scooter à vitesses manuelles, 125 cc, flambant noeuf, 200 km au compteur, casque, vêtement de pluie, gilet, direction nord. Je m'arrête tout d'abord au golf, à deux kilomètres de là pour m'informer sur les tarifs qu'ils pratiquent. C'est très raisonnable, environ trente euros le neuf trous, avec la location du matériel et le caddie. C'est décidé, demain matin à la fraîche je viens me le faire, petit plaisir de ces vacances.

Je continue et dépasse le village de Brinchang, vais trop loin dans un premier temps et rebrousse chemin pour enfin trouver la route sinueuse qui monte vers le mont Brinchang et, un peu avant, la plantation de thé Sungei Palas Tea Plantation, fabricant du thé "Teh Boh", facile à se rapeller. J'arrive là-ba après m'être arrêté quelques fois pour prendre des photos et monte visiter la fabrique, la boutique - je fais quelques emplètes - puis m'assois sur la terrasse en surplomb des plantations, vue imprenable, pour déguster un des thé que j'ai acheté.

               IMGP1034    IMGP1064

 

Je reprends ensuite la route vers le mont Brinchang par une route encore plus défoncée et petite. Je fais un arrêt près d'une plantation sur la repousse, avec des feuilles vert clair très lumineux, dans laquelle des futurs mariés sont en train de prendre des photos. Pas de soleil mais un ciel tout blanc pour lequel les photos sont difficile à négocier.

La montée est raide, le scooter encore en rodage a un peu de mal dans des pentes à 10%, il faut souvent que je passe la première. J'arrive tout en haut dans la brume et discute un moment avec un couple d'allemands venus aussi en scooter.

                                               IMGP1082

Pas de vue donc, mais l'entrée dans la "Mossy Forest", traduction litterale de forêt mousseuse, où les arbres sont recouverts de mousse, du à l'omniprésence de la brume tout les jours. C'est un sentier / passerelle bien aménagé, qui peut être glissant quand il a plu, et qui a des plateformes d'observation un peu partout. Pardi quand il fait beau et dégagé soit plutôt le matin. Il y a quand même un passage à 2000 mètres qui permet de se rendre compte du dénivelé parcouru en scooter.

    IMGP1079   IMGP1076

Le retour jusqu'à Brinchang me prend environ 25 minutes et je m'arrête là-bas faire le plein pour rendre le scooter, seulement 5 Rm (1,25€) pour les 45 bornes que j'ai parcouru. Je finis ma descente vers Tanah Rata en empruntant une autre route et vais rendre mon scooter après quatre heures d'utilisation.

Je m'arrête prendre des fruits dans un petit stand et remonte vers ma guesthouse. Il y a du monde sur la terrasse, beaucoup d'allemands et une petite dizaine de français. Je me pose et vais faire un tour sur internet, un peu lent, voire énervant, mais avec le temps j'arrive à checker ce que je voulais.

J'ai un crédit de 20 Rm pour appeler l'étranger inclus avec ma carte que je n'ai pas encore utilisé. Du coup j'essaie d'appeler mon père qui n'est pas à la maison, donc j'essaie chez mes grands-parents où il est monté pour élaguer le tilleul devant la maison. J'ai ma grand-mère un moment qui me dit qu'elle a passé un mauvais moment depuis une dizaine de jours. Je lui souhaite un bon rétablissement et essaie ensuite d'appeler ma mère, sans succès, je réssaierai plus tard.

Je rédige un peu mon blog et descend ensuite manger un bout.; Je jette mon dévolu sur un café un peu lounge, le Hill Station Café, sympa, où je prends un plat de nouilles sautées au fruits de mer, délicieux. Wifi un peu meilleur ici, j'en profite pour poster sur mon blog et mettre des photos. 

Je remonte un peu après dix heures et je vais faire un tour au bar pour m'en jeter quelques unes. Je tarderais pas trop car ça fait une longue journée depuis 6h ce matin.

 


25 septembre 2013

Départ de Tioman, un peu triste. Journée dédiée au transport

Mercredi 25 Septembre :

Lever avant 7h pour me doucher et faire mon sac. J'essaie de ne pas réveiller Aida. Elle finit par se lever pour m'accompagner prendre le petit déjeuner. On va à notre endroit habituel car le Mawra est fermé.
Je me prends une bonne omellette au piments et fromage, un jus de mangue et un thé au lait. Aida n'a pas trop faim et prend juste un jus de mangue.

On repart vers 8h30 et je la quitte sur la terrasse de notre chalet. Un bon gros "hug" et la promesse de se revoir en Janvier au Vietnam et me voilà parti, un peu tristounet, par la plage où je ramasse un peu de corail.

Le bateau est en avance, il part même à 8h50, sous une pluie battante, la première depuis mon arrivée. La mer étant agîtée le retour vers Mersing est bien plus long qu'à l'aller, un peu plus de 2h30. Le temps de finir mon livre, les écouteurs dans les oreilles pour couper un peu le bruit assourdissant du moteur.

Arrivée donc peu après 11h30. Je rejoins l'endroit où j'avais pris mon petit déjeuner il y a trois jours et commande un riz frit histoire de pas repartir en bus le ventre vide. Je fais un tour sur Internet, finis de poster ma vidéo de plongée, et poste ma journée d'hier.

Je me rends ensuite à un bureau de vente de billets de bus juste à côté. Je prends un bus pour KL et appelle Ben pour savoir s'il peut m'accueillir. Je prends mon bus à 13h30 et renvoie un message à Ben sentant qu'il avait l'air très occupé par son boulot et lui dis que je vais me débrouiller avec Daniel. Daniel me répond pas de problème il m'attend. Il a déjà deux couchsurfers mais me dit pas de problème.

Je change de bus à Khluang, pour un bus beaucoup plus confortable que le premier, où on peut s'allonger. Je finis de regarder O'Brother des frères Coen, et enchaîne avec quatre épisodes de Californication avant que ma batterie ne cède. Je finis le voyage avec les écouteurs sur les oreilles à écouter la musique sur mon télephone.

J'arrive vers 19h à KL à la station de bus TBS. Je chope de quoi grignoter et saute dans le LRT, fais mon changement à Masjid Jamek et arrive à Wangsa Maju vers 20h. Je commence à avoir mes marques, descends prendre mon taxi, donne ma copie de pièce d'identité à l'entrée du condo et monte rejoindre Ola le coloc de Daniel.

Après 2h30 de bateau, 5h de bus et 45 minutes de métro, me voilà enfin arrivé au bout de cette journée de transports. Je reste un moment à regarder Person of interest avec Ola puis retrouve Daniel et enfin rencontre le couple d'espagnols, couchsurfers.

Ils reviennent de l'hopital car elle, Maite, a attrapé quelque chose au Philippines et ils ont eu peur que ce soit la dengue. Ils y on fait un traitement par perfusion mais elle a l'air d'être assez faible. De plus ils ont loupé ce matin leur vol pour Katmandou et se trouvent à payer 300 euros de plus.

Je descends ensuite manger un morceau et Ola m'accompagne. J'avais les crocs. J'en profite pour poster ce soir, comme ça demain matin je fais que prendre un rapide petit déjeuner (c'est un resto 24h/24) avant de rejoindre la gare routière de Puduraya.

On se rentre vers onze heures. Je vais pas trop traîner pour me coucher car je vais me lever vraiment tôt.

Posté par Fafou48 à 17:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Journée de repos à Tioman, farniente et snorkeling.

Mardi 24 Septembre :

Grasse matinée donc, jusqu'à 10h30. Douche qui réveille puis je vais faire un tour à notre café du matin mais internet semble ne pas fonctionner alors je ne fais que rédiger mon blog au brouillon. Je retrouve Simon, pile à l'heure, devant notre guesthouse et nous partons tous les trois chez Mawar pour le petit déjeuner.

Je commande un riz frit entouré d'omellette, délicieux, thé au lait et jus de banane frais. Simon prend juste un café et Aida voit avec lui pour utiliser son ordi pour téléphoner à sa mère et sa tante via Skype. Ils iront cet après-midi au fond de la plage dans un bar dont il a le mot de passe wifi.

On revient vers midi à la guesthouse. Moi je reste un peu dedans, me reposant, essayant de planifier un peu la suite. Aida part se baigner, méditer et faire de l'exercice. Je la rejoins un peu plus tard après avoir été récupérer masque et tuba et enfiler maillot de bain et t-shirt technique histoire de pas cramer à nouveau (surtout que c'est pas encore guéri).

 

                                              P1160768

Aida essaie la balançoire pendue à l'arbre près de notre guesthouse. Elle adore! Moi aussi.

Me voilà donc parti explorer les fonds sous-marins juste en face de ma guesthouse. Après à peine 20 mètres je commence à trouver du corail et une multitude de poissons multicolores. C'est encore plus riche qu'à Monkey Bay : poissons perroquets, discus, une innombrable quantité d'oursins noirs avec des piques énormes et un oeil multicolore, et même une magnifique raie à points bleus. En ce qui concerne le corail on en trouve de différentes formes (en plateau, en branches) et couleurs (rose, jaune, orange, verdâtre).

Je ressors tout frippé de l'eau après 1h15 de snorkeling et une petite dizaine de vidéos, à marée presque basse. Je conseille vivement à Aida, qui est restée à discuter avec Simon tout ce temps, d'aller un peu profiter de ces fonds marins. Elle y va et en revient toute effrayée car elle a croisé un raie beaucoup plus grosse et a pensé que c'était une Manta, dangereuse pour l'homme. Elle est toute tremblotante mais se remet de ses émotions et discute un moment avec Dani, notre compère de la veille, revenant lui aussi de snorkeling avec sa soeur.

Je retourne sur la terrasse devant l'épicerie de notre guesthouse pour extraire les vidéos et les montrer à notre sympathique proprio. Je retrouve Aida plus tard qui part telephoner à saa mère avec Simon.

Une demi-heure plus tard, toujours sur la terrasse, je vois passer Linn, l'allemande, et je l'accompagne vers le nord de la plage pour qu'elle aille acheter une lotion anti-moustique qu'elle n'a pas trouvé à Tekek. Nous poussons jusqu'au bar où se trouve Aida et Simon et nous nous retrouvons là-bas.

On revient un peu sur nos pas, bien décidés à boire un coup dans le bar d'hier, celui où on a acheté l'eau en revenant du trek, qui possède de sympas chalets sur pilotis face à la mer. On boit quelques bières et discutons de choses et d'autres pendant une bonne heure.

                                              P1160779

Plus tard, à la tombée de la nuit nous allons dans le resto où Dani fait ses barbecues et nous installons pieds dans le sable pour déguster un magnifique poulet satay, avec du riz et des concombres et un délicieux jus de pomme frais. Simon se rentre tôt car il doit attaquer son Padi demain (diplôme de plongée pour avoir la possibilité de plonger avec des bouteille partout dans le monde).

                                              P1160780

On rentre après avoir salué Dani vers 21h30 au bungalow et on prévoit de se rencontrer chez Linn qui habite juste derrière chez nous. Session "girls" où les filles se pomponnent et on revient dans notre bungalow. On reste là à discuter puis sur notre terrasse pendant un bon moment.

                                               IMGP1018

On se quitte vers 23h30, je salue Linn que je ne reverrai pas demain et on rentre se coucher. On discute un peu avec Aida et on fini par se coucher. Réveil avant 7h pour prendre le premier ferry vers 9h.

Posté par Fafou48 à 06:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Vidéo...

Une petite vidéo de plongée de cet après-midi, en face de ma guesthouse : 

SNORKELING A TIOMAN ISLAND

 

Posté par Fafou48 à 05:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 septembre 2013

Longue journée à Tioman : Trek, Snorkeling, party et bain de minuit

Lundi 23 Septembre :

Lever vers 7h30, l'heure où Aida avait mis son réveil pour aller faire une petite demi heure de méditation. Je reste au lit jusqu'à ce qu'elle revienne, un peu blasée de n'avoir pas réussi à cause des moustiques.

On traîne encore un peu jusqu'à 9h. Douche puis on va à notre resto d'hier midi pour le petit déjeuner. Je prends une crêpe à l'ananas frais, un roti canai (la crêpe avec la sauce au curry), un jus de pastèque et un thé au lait. Je poste le message de la journée d'hier avec quelques photos, et on bouge à nouveau que vers 10h.

On passe par le loueur de matériel de plongée et on trouve un couple belgo-allemand à qui on demande s'ils veulent faire la sortie plongée. Ils nous disent qu'ils trouvent ça un peu cher comparé au Perenthians islands et nous conseillent le trek qui va jusqu'à Monkey Bay, la baie des singes, une belle plage où on peut faire de la plongée.

On essaie de négocier à 50 ringgits par personne mais le gars veut rien savoir, du coup on va voir un peu plus loin si on peut trouver un meilleur deal, mais ils ont tous les mêmes prix. On retourne au gars du matos de plongée et on prend masque, tuba et palmes pour la journée, nous résignant à ne pas faire la sortie en bateau. Le gars nous dit de faire gaffe à nos sacs car les singes aiment bien venir fouiller dedans.

On se dirige à nouveau vers notre guesthouse et une fois équipés (chaussures de rando, cuissard de course, faisant office de maillot de bain as well, t-shirt technique et sac à dos avec le matériel de plongée), on passe à l'épicerie de My Friend's Place, notre guesthouse acheter des chips. On s'arrête dans notre resto d'hier soir et on prend des clubs sandwiches (un au thon, un au fromage) pour une bouchée de pain, c'est le cas de le dire.

On part donc ensuite vers l'autre bout de la plage, au nord de l'embarcadère, en direction du sentier qui part dans la jungle. On rencontre deux très beau varans, dont un mesurant plus d'un mètre, quand on était encore près des divers bungalows. On voit aussi quelques singes, près des maisons sur un arbre au dessus d'une petite rivière.

     IMGP0988  IMGP0987

 

Commence alors l'ascension, il est presque midi, la pire des heures, à travers la jungle. La première montée met vraiment en jambe, et ma partenaire, mince et sportive qu'elle est, avance à bonne allure. C'est un sentier en "monta dabala" comme on dirait en occitan, alternance de montées et de descentes plus ou moins escarpées (rochers, lianes, racines d'arbres pluri-centenaires dont certains atteignent les 50 mètres).

                                                  IMGP0995

On passe un magnifique "Resort", qui a son propre embarcadère, puis une paire de belles plages, entre deux bouts de jungle (on a rencontré d'autres variétés de lézards, quelques singes mais pas de sangsues) et on arrive, après tous ces efforts et 1h15 de marche à 35°C, à Monkey Bay où les singes semblent avoir déserté.

                                      IMGP1007

En moins de cinq minutes on enfile l'équipement et on se jette à l'eau, toujours tempérée, et on attaque notre chasse. J'ai embarqué ma caméra bullet HD avec moi. On doit aller assez loin pour rencontrer les premiers coraux vivants, au coloris divers, dans lesquels on découvre alors plein de vie : anémones de couleur, poissons plus ou moins gros et aussi multicolores. On nage ainsi pendant près d'une heure, à marée descendante.

On se déguste nos sandwiches car tout ça nous a mis en appétit, et on se sèche façon steak tourne-retourne...pas trop longtemps pour moi car je supporte pas trop ce soleil de 14h, au zénith. Je me mets un peu à l'ombre d'un grand arbre. Des canoës étaient arrivés pendant notre heure de snorkeling et ont posé leurs affaires là. On les voit au loin se baigner puis ils reviennent à leurs serviettes et on entame la discussion. Il y a deux filles anglaises et trois gars locaux, ils jouent tous au frisbee en pleine cagne, j'ai mal pour eux.

On reste à l'ombre avant que ceux qui sont venus en canoë ne décident de repartir - il leur à fallu porter le canoë car la marée était à son minimum - et reste avec nous Dani, un malais très sympathique qui est aussi venu en marchant, nous propose de nous accompagner pour le retour. C'est au moment de renfiler mes affaires que j'ai commencé à sentir les brûlures dans mon dos (une heure le dos au soleil à regarder les poissons, t'as le temps de cramer sans t'en apercevoir sous l'eau), au creux, à l'élastique et sur les épaules.

                                  IMGP1011  

Retour dans la jungle au pas de course presque, Aida tient vraiment la forme et mène la cadence. On met moins d'une heure à revenir et nous nous arrêtons dans un bar un peu reggae tranquille pour se réhydrater. Le temps de faire la conversation avec le tenancier, un malais assez sympa, j'ai déjà tombé mon litre et demi de flotte (le même qui alourdi en ce moment mon t-shirt, les bretelles de mon sac et mon cuissard).

On quitte notre ami Dani un peu plus loin et on retourne à notre bungalow. On se douche, pour calmer le feu des coups de soleil, on s'enduit de crème, pour moi ce sera baume du tigre (j'ai pas pensé à la biafine).

Ensuite on retourne rendre notre matériel de plongée et on se pose un peu à la terrasse de notre bungalow pour mettre à jour nos blogs respectifs : moi sur l'ordi et Aida sur son carnet (elle a cinq jours à rattraper).

Vers 21h on monte à notre resto du soir, chez Mawra. On retrouve les filles de cet après-midi en train de boire un coup avec d'autres gens. Il y a beaucoup de monde ce soir, ça tarde un peu pour prendre la commande. Ce soir on va pouvoir manger du poisson car ils en ont fait rentrer.

On commande deux riz frits et moi un poisson au curry rouge et Aida, qui n'aime pas trop ce qui est épicé, un poisson cuisiné à la sauce aux huîtres. C'est délicieux et la fraîcheur du poisson, comme celle des encornets d'hier soir, est indéniable.

Juste à côté de nous se trouvent deux français, Simon et Sylvain, et une allemande, Linn. Ils fêtent l'anniversaire à Sylvain, jeune ingénieur avec des rastas, vraiment très cool, 27 ans. Ils nous proposent un morceau de gâteau. Avant qu'ils ne s'en aillent et qu'on est nos plats, on discute un peu avec eux. Simon nous explique qu'il voyage depuis plus de six mois et est resté déjà plus d'un mois ici à Tioman, il est tombé amoureux de l'île et me déconseille les îles Pérenthians car c'est trop touristique et le contact avec les locaux comme ici, quasi inexistant.

Quand ils s'en vont ils nous proposent de les rejoindre à leur bungalow plus tard boire un verre pour arroser les 27 ans de Sylvain. On déguste le délicieux plat de poisson et on se dirige vers le bungalow de Sylvain et Simon. Je pars chercher une paire de bières vers le fond de la plage et reviens m'attabler avec les autres.

Commence alors une discussion, d'abord à propos de chacun : Linn est en "semester break", pause dans les études en Allemagne que les étudiants peuvent faire pour couper une longue étude, dans son cas médecine; Simon est ingénieur et à travaillé pour Dassault, Airbus et d'autres entreprises pendant quatre ans avant de partir en voyage; Sylvain est ingénieur aussi et a travaillé un an puis a lui aussi décidé de partir en voyage.

Ensuite on est rentré dans des sujets plus jeunes : sexe, drogues and Reggae Music. Je passe les détails mais je finis par me dire que je suis un jeune sage comparé à mes compagnons d'un soir. Ce qui ne m'empêche pas de donner mon avis sur certaines choses.

Au bout d'un certain moment on décide d'aller au sunset bar voir s'il est encore ouvert. Il est fermé du coup on va chercher les serviettes pour se faire un bain de minuit...enfin de 2h. Ce petit plaisir nocturne a fini de me décider de ne pas aller aux perenthians et profiter un peu plus de cette île. Je vais profiter un peu au lieu de perdre du temps dans les transports et faire quelques croix sur des endroits que je voulais visiter.

On traîne encore un peu et on fini par se rentrer vers 3h20. Pas de bateau à prendre du coup on va faire un peu la grasse matinée.

Posté par Fafou48 à 07:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

23 septembre 2013

Le Paradis : lîle de Tioman

Dimanche 22 Septembre :

Lever à l'aube, 6h15 pour pouvoir me rendre au plus tôt à l'embarcadère ne sachant pas quelle sera l'affluence. Douche froide vivifiante qui me réveille quelque peu.

Je me rends à la Jetty, l'embarcadère et je me vois signifier qu'il n'y a finalement pas de bateau à 8h mais à 10h. Je prends donc mon petit déjeuner dans un resto pas loin de là. Ce matin ce sera thé au lait concentré sucré, comme au Laos, roti telur (crêpe à l'oeuf), avec sa sauce curry, et roti pisang, la même crêpe à la banane, vraiment délicieux, et un jus d'ananas.

J'ai un couple d'italiens à côté de moi qui prennent aussi le bateau de 10h. Je leur demande juste à propos du bateau et ils me confirment qu'ils ont annulé celui de 8h à cause d'un marée trop forte.

Je me rends près de l'embarcadère à nouveau et attends avec un couple d'allemands qui va dans une autre île. Je retrouve mon couple d'italiens avec qui je discute un peu plus. Ils sont de Milan. Je suis content ça me permet de m'exercer un peu dans la langue.

Vers 8h je vais acheter mon billet avec retour open et apprends que, vu les marées, les deux jours suivants les retours se feront à 7h et 9h du matin. Je devrais donc réserver une nuit de plus dans ma guesthouse pour pouvoir repartir mardi matin.

Je passe mes deux heures à bouquiner et attends de pouvoir embarquer. Le bateau a du retard, presque 50 minutes et est bien plein. La mer est un peu agitée mais ça reste agréable. J'arrive même à sommeiller une petite demi-heure. Le trajet lui n'est pas très long jusqu'à ABC Beach (Air Batang Kampong), moins d'une heure et demi.

Sur la fin de trajet je rencontre une espagnole de Barcelone, Aida, qui vient de commencer un trip de un an en Asie du sud-Est. Elles est infirmière psy et donne des cours dans un école de psycho. Mais elle a tout plaqué, boulot, appartement, petit ami, pour partir faire ce voyage.

On débarque ensemble à ABC et elle vient avec moi à ma guesthouse. Il me montre le bungalow que j'avais réservé, puis nous en montre un, guère plus cher avec salle d'eau et eau chaude et deux grands lits. On décide alors de faire chambre commune, ça nous reviens à 15 euros pour deux nuits chacun.

On pose notre bordel et on décide d'aller se restaurer. Moi j'ai assez faim mais Aida n'a pas mangé depuis hier soir et a fait la bringue avec une amie à elle à Singapore jusqu'à 4h du matin, alors elle a les crocs. On se commande un nasi goreng, rit frit avec des échalotes, du poulet, des pois. Le tout avec un jus de fruits frais.

                        IMGP0917

On apprend un peu à mieux se connaître. On partage les mêmes passions pour la photo et les voyages, et pour le fait de les faire seuls, à l'aventure et librement. Je lui donne quelques conseils pour l'Asie en général et la Birmanie en particulier où elle souhaiterait se rendre par la suite. Un café glacé par dessus ça et nous partons vers le fond de la plage nous balader.

On s'arrête pour se renseigner sur les sorties snorkeling (plongée avec masque, tuba et palmes) sur Coral Island, on ira sûrement faire ça demain.

On rencontre des locaux pas très loin d'un bar pas mal fréquenté, ils nous proposent de goûter leur beignets à la coco et la banane avec de la mangue verte en accompagnement, un délice. On échange quelques banalités et ils nous conseille de continuer à pied vers les escaliers qu'on peut voir d'ici pour arriver à une autre plage plus grande.

                             IMGP0934

On suit leur conseil et après un peu de marche dans un bout de forêt on voit se dessiner une longue plage avec d'abord des cailloux puis du sable. Je marche pieds nus sur le sol chaud ça fait du bien. On passe devant quelques maisons puis on rejoint la partie sableuse de la plage. On l'a, pour ainsi dire, pour nous tout seul. Personne à l'horizon, un tronc échoué là pour poser nos affaires et c'est parti pour une demi-heure de baignade dans l'eau limpide et tiède de la mer de Chine.

On est à marée basse mais on trouve assez vite assez de fond pour nager. On profite de ce moment pour discuter un peu plus de son projet de voyage et on apprend un peu pus chacun de l'autre. On finit par sortir de l'eau et se sécher avant de reprendre le chemin du retour. On prend quelques photos et on va se poser sur un autre tronc près de la plage pour voir le soleil couchant.

                                                   IMGP0961

Ensuite on remonte le petit chemin bétonné et on va voir un autre resto que celui de midi. C'est agréable, on a les pieds dans le sable et les encornets que l'on commande, avec du riz, sont somptueux. Avec un bon jus de fruits frais, orange puis pastèque, et un peu de gâteau à la banane et une assiette de fruits frais en dessert, c'est divin.

        IMGP0975   IMGP0977

On se rentre vers les dix heures, une bonne douche pour évacuer le sel et le sable et on ne tarde pas à se coucher, surtout Aida qui n'a dormi à peine que deux heures la nuit d'avant. Moi je passe un moment sur notre petite terrasse à écrire ces quelques lignes, au son du ressac, plus fort avec la marée montante, avant d'aller me coucher vers onze heures.

Posté par Fafou48 à 04:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

21 septembre 2013

Un peu de Melaka authentique puis après-midi consacrée aux transports.

Samedi 21 Septembre :

Lever 7h20 avec le réveil, c'est déjà la queue pour la douche. Une douche revitalisante et simplement tempérée, légèremment fraîche, ça réveille.

Je croise les filles mais je les loupe de peu ensuite. Jesavais qu'elles ne restaient pas par là et qu'elles devaient repartir sur KL. Pas vu non plus Mamoun qui semble faire la grasse matinée.

Du coup je décolle vers les 8h30 pour aller découvrir un peu plus Malacca. Je me rend tout d'abord là où réside l'animation, à savoir au morning market, juste derrière la guesthouse. Je fais d'abord un tour dans les étals et observe si je vois des choses nouvelles. Il y a un peu de tout y compris des poissons et de la viande. Je prends quelques photos comme j'aime à le faire dans ce type de marchés. J'aime cette atmosphère.

   IMGP0875   IMGP0878

 

Pour rester dans l'ambiance je vais faire comme tout le monde, à savoir prendre mon petit déjeuner dans la cantine attenante avec les locaux. Je prends dans une petit gargotte, suite au conseil d'un jeune fille, une crêpe au beurre de cacahuettes avec des brisures de cacahuettes dessus. Ensuite j'observe une dame cuisiner des nouilles sautées et lui en commande une assiette. Enfin je vais au stand de café et en commande un noir mais sucré, pas de lait.

                             IMGP0884

Je m'installe à une table et déguste mon petit déjeuner à la façon locale. Je me régale et me dit que je serai d'attaque pour la suite. En sortant du marché je m'arrête prendre un jus d'orange dans un resto indien équipé de la Wifi et y reste un bon moment afin de poster la journée d'hier. Ceci fait je pars à l'aventure au coeur de la ville, ne sachant pas trop où. Je vois rien de transcendant si ce n'est des quartiers populaires.

En revenant vers le bateau musée je m'arrête un moment au frais dans le petit marché / centre commercial avec des boutiques d'artisanat. J'en fais vite le tour et me presse de rentrer car le check out est normalement  à midi.

J'explique à Lyne que je m'en vais et vais libérer ma chambre et que je souhaiterais qu'elle me commande untaxi pour dans une demi-heure.. Je bouquine un peu le routard pour me décider de la suite de mon périple.

J'arrive à la station de bus vers 12h40 et le temps de comprendre où est le bon bus pour Mersing (ville où se situe l'embarcadère pour l'île de Tioman), je loupe celui de 12h45. Je me rabats donc sur celui de Khluang d'où je pourrais en prendre un pour Mersing. Je suis bon pour environ 5h de trajet au lieu de quatre.

J'ai un peu de temps pour aller manger quelque chose. Je me prends un riz frit cuisiné dans un wok en céramique et un jus de mangue. J'ai juste le temps de finir avant de monter dans mon bus, confort et climatisé avec de la place pour même s'allonger pour faire une sieste.

Je passe ma première heure à bouquiner puis je fais presqu'une heure de sieste et arrive un peu plus de trois heures après à Khluang. J'arrive à attraper un bus local pour Mersing, beaucoup moins comfort et beaucoup plus tape-cul. J'ai fait un parfait transfert puisque je suis resté à peine cinq minutes dans la gare routière.

Les deux heures et des brouettes de trajet sont pas super fun mais je continue mon bouquin de Stephen Clarke et ne voit guère passer le temps. J'arrive vers 19h20 à la gare routière puis prend un taxi pour le centre ville, à l'hôtel le plus bon marché de la ville. Je visite une première chambre qui ne m'enchante guère au 4e étage puis une au deuxième avec salle d'eau dans la chambre (eau froide), celle-ci au deuxième.

Je file ensuite à pied vers l'embarcadère pour situer les comptoirs de vente des billets et m'installe dans un restaurant sympa attenant. Je commande un plat de pâtes sautées très bon avec des crevettes et un jus frais de star fruit (le fruit jaune vert en forme d'étoile).

Il y a visiblement l'équipe régionale qui joue ce soir et les télés font écho à l'écran géant disposé pas très loin du front de mer. Je profite de la Wifi pour poster cette journée sur mon blog et vais pas tarder à aller me coucher pour me lever à l'aube demain direction l'île de Tioman.

J'aurais jamais publié autant en si peu de temps : 3 messages en 24h!

Posté par Fafou48 à 15:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

De KL à Malacca...de belles rencontres

Vendredi 20 Septembre :

Lever à la lueur du jour blanche et bien nuageuse, vers 7h20. Je profite de cette heure matinale pour aller me doucher avant que Ben ne se lève. Je me fais un thé en attendant, bois un peu de jus d'orange et essaie d'écrire un peu de mon blog. Une fois levé Ben déjeune légèremment à son tour et me propose d'aller manger quelque chose de bien local dans un resto pas loin, histoire que je continue ma découverte de la culture culinaire malaise.

Je prends mes sacs et on se rend dans un petit resto où il me commande un nasi lemak, plat traditionnel du petit déjeuner malaisien. C'est un riz cuit dans du lait de coco, servi sur une feuille de bananier, accompagné de concombres et cacahuettes et d'une sauce curry rouge délicieusement épicée, avec un morceau de poulet frit façon tandoori. Voilà quelque chose qui câle bien, avec un bon jus de fruits.

Il me dépose ensuite à la gare de LRT où il est venu me chercher hier et je le salue et lui dit à samedi prochain, que je passerais mes dernières heures en Malaisie en sa compagnie et celle de ses amis.

Je prend mon métro et fais un changement à Masjid Jamek pour prendre une autre ligne qui va à la gare routière. Cette dernière est vraiment très moderne et je ne perds pas de temps car je peux attrapper un bus pour Malacca (Melaka) pour dans un quart d'heure. Départ prévu à 11h45, pour un peu moins de deux heures de trajet par autoroute. Prix ridicule de 9 Ringgits pour plus de 150 bornes. J'ai un couple de français à côté de moi, j'en avais pas vu trop jusqu'à maintenant.

J'en profite pour écrire mes articles de hier et aujourd'hui pendant mon trajet. Il fut plus rapide que je l'imaginais, à peine guère plus d'une heure et demi. Je repère le terminal des bus locaux et rentre dans un prêt à partir. Le chauffeur va le remplir à bloc, le m² est carrément rentable dans ce bus.

Je rencontre Mamoun, un franco-marocain d'une cinquantaine d'années voyageant en Asie depuis seulement quelques jours. Il vit et travaille à Saint-Pierre et Miquelon et s'est décidé à partir voyager le reste de ses vacances après avoir visité ses enfants sur Paris.

Le trajet est pas très long pour rejoindre le centre ville. On nous dépose sur une place avec de vieux arbres centenaires assurant une ombre agréable, une belle fontaine à l'éffigie de la reine Victoria, et les fameux "rikshaws", pouss-pouss à vélo, bien quitsch, décorés de roses en papier et autres guirlandes.

                                             IMGP0762

N'ayant contacté aucune guesthouse je me trouve, avec Mamoun deux filles qui étaient dans le même bus que nous, accosté par une anglaise, la soixantaine bien en forme, parlant quelques mots de français, qui nous propose d'aller dans une guesthouse tenue par des chinois pour lesquels elle fait, disons le sans scrupules, rabattrice.

Nous la suivons donc tous les quatre, étonné par son débit de parole et par toutes les petites anecdotes qu'elle nous raconte à chaque fois qu'on passe devant une maison. La guesthouse est une typique villa chinnoise avec plancher en bois sombre, pas trop crado visiblement. Elle nous fait visiter diverses chambres. J'en choisi une donnant sur le patio intérieur et les filles optent pour le dortoir. C'est bon marché (moins de sept euros) et sans chichi, les sanitaires sont communs (un wc et une douche) et il y a un ventilateur.

Nous nous installons et décidons de partir visiter la ville ensemble pour ainsi apprendre à mieux se connaître. Nous avons donc Mamoun que j'ai déjà présenté, Isabel qui est suédoise, dans la vingtaine, et Rose qui est Américaine, née au Tenesse, et vivant actuellement en Australie où elle travaille dans un hôtel avec Isabel.

Sur les conseils de Lyne, la mamie qui nous a amené ici, nous partons en direction du musée du peuple, rénové recemment. Nous faisons d'abord un arrêt bière, pour tout le monde sous cette chaleur écrasante, et restauration pour nous les garçons. Nous prennons les traditionnelles "satay", brochettes de poulet marinées, servies avec une sauce sucré avec cacahuettes et piment, des concombres, oignons, courgettes. Nous profitons de cet intermède pour faire connaissance un peu plus.

Nous retournons au frais pour la visite du musée du peuple, fraîchement rénové est très bien aménagé. C'est assez succint mais très intéressant avec : au rez de chaussée la présentation des différentes ethnies malaises avec des costumes traditionnels, parures, etc, une section réservée à l'entrée de la ville dans le patrimoine protégé de l'Unesco en juillet 2008; au 1er une exposition consacrée au cerfs volants qui ont ici plus de 400 ans d'histoire et qui restent d'actualité avec des championnats chaque année. Il y en a venant de plusieurs pays et de différentes formes et couleurs; au second une exposition consacrée aux méthodes d'embellisement à travers toutes les civilisations : femmes girafe, coupelles dans la lèvre inférieure, etc.

                                                                 IMGP0773

Ensuite nous nous dirigeons vers la colline sur laquelle il y a les ruines de la Saint Paul church, d'où on peut enfin voir la mer, et au loin, dans le détroit de Malacca, les pétroliers et porte-conteneurs.

Nous allons ensuite en direction de la rivière auprès de laquelle se trouve un bâteau musée. Réplique d'un ancien voilier portuguais. Cette partie de la Malaisie a été un temps portuguaise et un autre temps hollandaise.
La visite est intéressante mais rapide, nous y allons seulement Rose et moi. Ensuite nous retrouvons Isabel et Mamoun près de l'embarcadère où nous hésitons un moment avant de partir faire la balade sur la rivière. Nous décidons finalement qu'avec la lumière du soleil couchant et le début des éclairages ce sera super.

Et ça l'a été en effet car c'était agréable et les abords de cette rivère au coeur de la ville sont magnifiques avec entre autres de nombreuses fresques sur les murs des maisons. 

                                           IMGP0831
Nous avons ensuite remonté le long de la rivière et traversé au niveau d'un pont pour aller dans le quartier chinois où il y a un night market. Nous nous arrêtons Rose et moi à de maintes reprises acheter des spécialités locales pour les goûter. Tout d'abord un riz gluant dans une feuille de bananier en forme de berlingot avec à l'intérieur du porc légèrement épicé, le nyonya dampling.

                                      IMGP0842

Un peu plus loin je prend l'Olak-Olak, une pâte de poisson épicée, cuite dans une feuille de bananier en brochette, très très bon. Je me fais aussi un bon verre de jus de sucre de canne, toujours aussi bon.
On reste un bon moment dans ce marché remontant entièrement Jonker Street et nous avons fini par aller nous poser dans un resto, dans une rue un peu plus calme, où il cuisinaient les spécialités locales de la cuisine baba nyonya de Malacca.

J'ai donc réussi à goûter une nouvelle spécialité : Le nyonya laksa qui est une soupe de nouilles très épaisse, cuite dans une sauce à base de lait de coco, pâte de crevettes, ail, oignon, gingembre frais, piment, feuilles de citronnelle, galangal, plus des racines et des herbes multiples. Ajoutez des morceaux de nyonyacake, un peu de concombre émincé, de la fleur de gingembre, des crevettes, et vous avez l'un des plats les plus divins qu'on ait mangé en Malaisie... Bien qu'assez relevé !
Le tout accompagnée d'une bonne Tiger partagée avec Rose qui est restée avec moi tandis que Isabel et Mamoun sont rentrés. On rentre ensuite par le bord de la rivière, à notre aise pour arriver à la guesthouse vers 22h30.

On retrouve Isabel et Mamoun qui ont finalement mangé et partagé une bière de leur côté dans un autre resto. Il fait toujours chaud, la douche fraîche ce sera pour demain matin à l'aube, car il faudra faire la queue pour aller à la seule douche disponible. Je rédige une partie de ma journée ce soir avant de me coucher et sombre vers minuit.

Posté par Fafou48 à 04:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

20 septembre 2013

Et pendant ce temps, à Vera Cruz...longue journée à KL

Jeudi 19 Septembre :

Lever 7h20 avec le reveil pour pas trop traîner ce matin. Bonne douche qui fait du bien car il a encore fait très chaud cette nuit. Je dois rejoindre mon autre hôte qui est revenu de Singapore hier et qui m'a indiqué comment le rejoindre. J'irai donc visiter les Batu Caves ce matin et viendrais récupérer mon gros sac ensuite ici pour rejoindre Ben qui m'a proposé de venir me chercher à la station où je sortirais, sur la même ligne que j'ai utilisé hier. J'espère être aussi chanceux qu'hier et ne pas voir de pluie encore aujourd'hui.

 

Je descends à mon resto de référence pour prendre mon petit déjeuner : riz avec un curry de poulet, jus d'orange frais et café. J'en profite pour publier un article sur mon blog. Je suis d'attaque pour monter les centaines de marches menant en haut de la grotte.

J'ai un peu traîné pour mettre à jour mon blog du coup j'arrive là-bas en taxi en même pas dix minutes vers 10h. Une grande statue dorée, du dieu Tamoul Murugan, d'une quarantaine de mètres de haut se trouve près des 272 marches de l'escalier qui monte jusqu'à l'entrée de la grotte.

                                            IMGP0654

En fait les Batu Caves sont un lieu de pélerinage des hindous. Il y a à la base des escaliers et puis dans la grotte plusieurs temples dédiés à des differentes divinités. D'ailleurs, outre les touristes européens ou coréens et chinois, on voit beaucoup d'Indiens, de plusieurs régions gravir les marches jusqu'aux temples.

L'attraction principale ici reste la montée des marches en compagnie des singes qui viennent chaparder à manger et se balladent de rampe en rampe ou directement viennent au milieu des escaliers. Ils font leur vie quoi, au milieu des touristes ébahis par leurs actions.

               IMGP0710   IMGP0690

J'avoue moi-même être resté un moment après avoir visité la grotte à les photographier de près, c'est même ce qui m'a fait rester longtemps là-bas car sinon on rentre dans la grotte, certes immense, je dirais aussi haute que l'Aven Armand, et on va voir le temple et puis on redescend. En plus on pourrait imaginer que là-haut la température est plus basse, comme dans toutes les grottes, mais que néni, je gouttais sur place sans rien faire.

Bref, après ça j'ai essayé un bon moment de trouver un taxi qui veuille bien me ramener au condo de Daniel, mais j'y arrive finalement vers midi. Je pensais partir de suite chez Ben mon couchsurfer suivant mais je traîne à discuter avec Daniel et ses colocs. Finalement je reçois un texto de Ben me disant que finalement il avait du boulot cet après-midi et ne pouvait venir me récupérer comme prévu.

Je reste donc à traîner un peu plus ici, regardant des dessins animés à la télé et bouquinant mon guide de voyage. Mais un voisin, qui visiblement fait ça tous les jours, fait des travaux l'étage au dessus, à coup de perfo et de burin et ça devient relativement invivabe. Je me force donc un peu à bouger vers 14h pour aller faire un tour en ville vu que je dois rejoindre Ben que le soir.

Je m'arrête d'abord dans mon resto favori pour m'envoyer une assiette de riz type Biryiani, avec des courgettes pimentées et grillées et du foie de volaille délicieusement cuisiné. Un bon jus de pomme maison avec ça et je suis d'attaque pour aller faire un tour en ville.

Je prend le LRT et decends à la station Masjid Jamek, près de laquelle se trouve l'ancienne mosquée et marque aussi le début du quartier Little India. J'erre donc dans ces rues animées et multicolores où nombreux vendeurs de tissus indiens vendent divers châles, paréos, et autres. Très étrange aussi comme sentiment, les nombreux mannequins en forme de têtes de femmes pour vendre les voiles, on a vraiment l'impression d'être épié tout le temps.

   IMGP0727  IMGP0746  

J'y passe un bon moment prenant des photos et jettant un coup d'oeil dans quelques boutiques. Je rentre dans une paire de librairies cherchant des livres de Stephen Clarke pour filer aux colocs à Daniel qui ont attaqué de lire celui que j'avais emporté pour le voyage.

Je décide de reprendre le métro pour aller un peu au frais dans le Surya KLCC, le centre commercial immense à côté des Tours Petronas, pensant que je pourrais éventuellement trouver une librairie plus généraliste. J'ai en effet trouvé ce que je cherchais, à savoir des livres de Stephen Clarke ainsi qu'un phrasebook anglais-Malais appelé très justement "apprendre le Malais en 7 jours".

Je profite encore un peu de la climatisation et me prend un bon café glacé avant de rentrer chez Daniel et ses amis. Quand j'arrive là-bas, un peu après 19h, je leur annonce qu'ils peuvent garder mon livre car j'en ai acheté un autre. Ils sont contents car ils adorent la façon dont Stephen Clarke présente les français, lui qui y vit depuis maintenant 20 ans.

Je décolle avec mon sac une demi-heure après, rejoins le LRT et envoie un message à Ben lui disant que je viens de partir. Une quarantaine de minutes après je suis à la station où il m'avait dit de m'arrêter. Il me dit qu'il aura un peu de retard, me dit une heure puis plus tard m'annonce encore un peu plus de retard.

Et pendant ce temps, à Vera Cruz...et bien j'attends mais disons que j'ai l'habitude en voyage, donc c'est pas bien grave. Il fait encore plus de trente degrés, je goutte rien qu'en étant assis à lire mon bouquin de Stephen Clarke. Pendant cette attente plusieurs choses se passent : d'abord une mamie, je pense d'origine vietnamienne qui vient me voir en me demandant si j'attends quelqu'un, je lui répond que oui. Elle s'inquiétait juste de me voir assis là depuis plus d'une heure.

Ensuite c'est une magnifique jeune femme d'une vingtaine d'années, malaisienne mais avec les traits indiens, elle aurait tout à fait pu être Tamoul, qui vient me demander d'où je viens et ce que je vais faire en Malaisie. Elle est tout à fait sympathique est très mignone mais quelques minutes après son petit ami vient la rappeller à l'ordre sans même me saluer. Agréable rencontre quoi qu'il en soit.

Puis encore à nouveau la mamie qui revient et me dit carrément que si j'avais un souci elle habitait juste en face et que j'avais juste à venir sonner s'il y avait un problème. C'est hallucinant comme les gens sont soucieux de ton bien être ici.
Bref, vers 22h et des brouettes mon hôte Ben arrive. Il s'excuse pour le retard, je lui dis pas de problème, j'ai l'habitude. Il m'explique qu'il est resté tard au bureau avec ses collègues et qu'on va y passer car il a oublié son sac.

On passe donc là-bas et je rencontre ses collègues, un gars et deux filles tous d'origine chinoise ou metis chinois-indien. Ils sont tout excités de voir arriver un petit français, notamment Zen, c'est vraiment son prénom, une jeune chinoise de 22 ans vraiment délicieuse qui est venue l'année dernière suivre un cursus de six semaines pour apprendre le français à...Montpellier, et oui, à Paul Valéry. Elle est donc super contente de parler un peu français, nous fais même une petite présentation. Elle est même venue tout près de la Lozè-re car elle est montée visiter les caves de Roquefort et me dit avoir beaucoup aimé le dit fromage.

C'est cool comme ambiance leur bureau, un peu "messy", un open space avec du bordel sur chaque bureau, des peintures aux murs, et surtout des collègues de travail très enthousiastes. Je reste d'ailleurs pas bien longtemps sans un verre. Mes premières gouttes d'alcool depuis que j'ai posé le pied dans ce pays principalement musulman où l'on ne voit pas du tout de pub pour l'alccol et où seuls les pubs où les restos servent à boire de l'alcool.

Ce sera donc whisky, que du bon, un glenfiddish 12 ans d'âge et un black labbel de 15 ans d'âge. Il y a aussi une bouteille de vin argentin, cabernet sauvignon, qui attend sur la table mais personne n'a de tire-bouchon. Je leur demande donc une paire de ciseaux, et, bouchon en résine aidant un peu, je leur débouche leur bouteille. Ils sont hallucinés par la prouesse technique dont je viens de faire preuve et prennent des photos et s'empressent de m'en servir un verre...un verre dans chaque main je suis en train de rattrapper trois jours sans alcool.

Au bout d'un moment un autre gars, Jon, chinois aussi, nous rejoint et Chris décide d'aller faire un tour en boite, vite fait, même si Ben n'est pas très partant on s'y jette quand même vers minuit. Ben oublie à nouveau son sac, je lui rappelle gentiment qu'on était revenu pour ça en premier lieu, ça le fait bien rire.

Et nous voilà donc dans un club, dans une zone commerciale, où on boit quelques bières, c'est très lounge, les prix plutôt élevés mais on passe un bon moment. Chris paye sa bouteille de whisky donc j'en bois quelques uns. On fini par décider de rentrer vers 2h car Ben est roti et doit bosser demain toute la journée, promettant à Chris, Zen et Jon qu'on fera à nouveau la fête samedi prochain pour mon dernier soir en Malaisie.

On se rentre au condo à Ben et on va se coucher après un mug de thé vert, il est pas loin de deux heures et demi, la nuit va être courte.

Posté par Fafou48 à 15:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

19 septembre 2013

Kuala Lumpur : entre tours et forêts

Mercredi 18 Septembre :

Nuit chaude mais longue. J'ai récupéré en grande partie mon manque de sommeil car j'ai dormi 11h, bercé par le muezzin d'une mosquée proche, vers 5h et 9h. Bonne douche revitalisante et bien nécessaire après ces 36h de transit. Je retrouve un des colocataires de Daniel qui est entrepreneur dans le domaine du traitement des canapés, tapis et autres pour des hôtels. Il me donne plein de conseils pour visiter la ville, quel train prendre, où aller et à quel moment et comment rejoindre le LRT.

Je descends ensuite de mes 16 étages et me dirige dans la rue d'en face dans un resto où il y a la Wifi et où je vais pouvoir prendre mon petit déjeuner. Je m'y pose une bonne heure, prenant mon temps pour déguster mon riz, cuisiné à l'indienne, type Biriyani, des bananes fraîches (les petites), un jus d'orange frais et un café au lait sucré qui me rappelle celui du Maroc.

C'est mon premier bain au milieu des Malais et je peux dire qu'ils sont plutôt accueillants et souriants. Je teste mes premiers mots en Malais (bonjour : "selamat" et merci beaucoup : "terima kasih" et aurevoir "selamat tinggal"), ça fait toujours sourire et ça plaît toujours au gens du pays quand tu fais l'effort.

Après avoir posté la journée d'hier sur le blog, me voilà en route pour aller attraper un bus puis le LRT pour rejoindre le centre de Kuala Lumpur (KL pour la suite ça sera plus facile pour la rédaction). Je trouve pas de bus alors je prends un taxi c'est plus commode. Je prends le LRT jusqu'à Pasar Seni, un arrêt bien placé pour aller visiter le centre ville.

J'y arrive vers midi. Je vais d'abord faire un tour dans le Central Market, genre de grand bazar où je flâne un peu devant des boutiques très colorées d'artisanat (batiks, objets en bois gravés ou peints). Je vais ensuite dans les rues alentour au coeur de Chinatown entre autres Petaling street, grande rue commerçante aux milliers de lanternes. Je retourne ensuite à nouveau vers la station et traverse la rivière afin de remonter vers la place Merdeka qui est bordée par la maison du sultan Abdul Samad.

                           IMGP0482

Je continue un peu plus loin à pied puis prend un taxi pour monter sur la colline où se trouve le parc botanique Perdana. Il m'arrête à une entrée du parc et j'attaque de me balader dans les allées du parc, loin de l'activité de la ville et du bruit. C'est en effet calme et peu fréquenté à part par des photographes et des mariés entrain de préparer leur book de photos pour le mariage près de jolies plate-bandes ou d'arbres centenaires.

                           IMGP0502

Je rencontre ma première faune endémique, de manière fort agréable, surpris par la traversée d'un magnifique varan de 60 bon centimètres qui est allé vite se planquer dans un massif. Ce sont ensuite des écureuils ou des mangoustes que je vois dans les arbres. Puis je vais jusqu'au bout du lac et remonte vers le haut du parc, un peu inquiété par des détonations très fortes au loin mais assez puissantes pour avoir une onde de choc de son sur les immeubles (probablement des tirs de mines pour la construction.

                                 IMGP0506

                                 IMGP0513

Je rejoins ensuite le parc des Papillons où je vais rester une bonne heure et demi à essayer de les prendre en photo. Il y a plus de 100 espèces différentes. Plus ou moins gros ou colorés, se baladant tranquillement sous le filet de la volière et butinant sur les nombreuses fleurs mellifères de de l'aménagement paysager fait dans cette volière. Il y a aussi quelques espèces de tortues et un beau musée consacré aux insectes.

     IMGP0532   IMGP0552

 

Après cette visite je redescend à pied vers ma station de LRT du début de mon périple, passant près de la mosquée nationale avec son toit en verre bleuté, au moment du prêche. Je suis à nouveau la même rivière que plus tôt dans l'après-midi et découvre de nombreux tags magnifiques.

                             IMGP0602

J'attrape un LRT jusqu'à Dang Wangi, station proche du parc où se trouve la KL Ménara Tower, tour de radio télévision, culminant à 421 mètres en haut de l'antenne, et possédant un espace d'observation à 276 mètres de hauteur. J'y vais en marchant depuis la station de LRT et rencontre un singe posé sur une rampe au bord de la route qui monte sur la colline où se trouve la tour. Il est pas farouche et se laisse prendre en photo, dans une pose particulièrement relâchée.

                                      IMGP0623

Une fois à la tour, on prend un ascenseur qui en moins de 40 secondes atteint l'étage d'observation, le tout pour une douzaine d'euros, quand même, à peu près le même prix que pour monter en haut de la tour effeil.

                               IMGP0632


La vue vaut quand même le prix du billet, malgré la pollution on voit relativement bien et on a un bon point de vue sur les Petronas towers, les tours jumelles. Je reste un bon moment là haut puis redescends à pied vers la route principale et rencontre de nombreux singes sur les arbres. Je prends quelques photos à nouveau puis me rend à pied vers les Petronas Towers.

                                    IMGP0629

Je m'arrête au KLCC, un centre commercial immense au pied des tours, sur plusieurs étages, très fréquenté et contenant toutes les marques de luxe attendues : Chanel, Versace et j'en passe. Je profite de la climatisation et me renseigne dans un magasin de photo pour voir les prix des objectifs pentax (j'ai bêtement cassé le mien, le 18-55, ce week-end en le tombant au sol). La vendeuse me le tombe à 125€ mais je laisse tomber car elle ne l'a pas sur place.

Je suis toujours embêté pour prendre des photos de large champ et ne pourrai donc avoir, avec mon 70-300 qu'une vue partielle de la passerelle reliant les twin towers ensemble. Il fait maintenant nuit, je me dirige vers la station de LRT toute proche et retourne sur Wangsa Maju dans un métro bien froid. J'ai une bouffée de chaleur lorsque j'en sors car il fait encore plus de trente degrés et plus de la moitié dans le métro.

                         IMGP0642

Je chope un taxi pour retourner vers le condo de mon hôte et m'arrête au restaurant de ce matin pour me restaurer car j'ai pas mangé grand chose depuis. J'appelle Daniel et l'invite à me rejoindre. Il amène ses objets connectés car il a pas internet chez lui et on commande à manger des sortes de crèpes avec de l'oeuf dedans servi avec une soupe au curry dans laquelle tu les trempe. C'est bon et pas cher.

On retourne vers le condo vers 22h s'arrêtant devant pour embarquer un burger maison fait sur un food stall devant l'immeuble, délicieux. On remonte ensuite au 16e et je discute avec un des colocataires à Daniel puis écris ces quelques lignes prêtes à poster demain matin. Au lit vers minuit et demi.

17 septembre 2013

de Dubaï à la Malaisie...arrivée dans la capitale Kuala Lumpur

J'ai quand même profité pour faire un tour dans l'aéroport. Dubaï ne s'arrête pas la nuit, toutes les boutiques sont ouvertes, Duty free oblige et on peut invariablement acheter parfum, cigarettes, montres de luxes à deux heures du matin. Il est très moderne comme celui de Bangkok, ça change de Abou Dhabi avec ses céramiques.

Bref, après une attente dans deux salles d'embarquement me voilà à nouveau dans un A380 pour ce vol vers Kuala Lumpur. Celui-ci est à l'heure et pas trop rempli, j'ai même une place de libre à côté de moi. Je demande un masque pour dormir car je vais essayer de me reposer un peu.

Décollage tout en douceur comme le précédent mais de nuit cette fois. On nous donne un encas avec une boisson, composé d'un sandwich au poulet un peu épicé mais très bon et d'un muffin aux amandes. Un peu plus tard avant que je ne décide de faire un somme le couple de devant fête sa lune de miel : ils sont des Émirats et partent en lune de miel en Malaisie. Du coup gâteau et photo Polaroïd souvenir de l'équipe d'hotesses de la compagnie. Le gâteau est un peu gros pour deux donc le mari m'en fait passer une part ainsi qu'à leur voisine. Je les remercie et leur souhaite une bonne lune de miel en les félicitant pour le mariage.

Après ça autant dire que le sommeil est venu assez bien et j'ai sombré au moins deux heures et demi pendant lesquelles j'ai eu un sommeil réparateur. J'ai ensuite regardé un film tout en prenant le petit déjeuner, assez complet aussi, servi deux heures avant l'arrivée.

Atérissage moins bourrin, quoi que, et je foule le sol Malaisien vers 15h15. Changement de terminal par un petit train, puis je fais du change et achète une carte SIM locale avec une dizaine d'euros de crédit pour être tranquille. Passage à la douane, scanner d'empreintes et du passeport mais pas de papier à remplir comme en Thaïlande.

J'achète ensuite mon billet pour le train rapide, moins de 30 minutes, pour rejoindre la gare centrale de Kuala Lumpur. Je fais un saut dehors pour prendre la température, plus de 30 degrés et descends prendre mon train.

Je pars quelques minutes après sous un ciel un peu bouché, et de plus en plus en se dirigeant vers le centre. Averse de mousson, ma première, vers la fin du trajet sur la capitale. Pas très grave car je fais juste une correspondance avec un autre train à la gare centrale. Je devrais finir mon trajet en taxi pour rejoindre l'appartement de mon hôte de couchsurfing.

Pas de pluie à la sortie de mon métro finalement, j'en profite même pour m'arrêter dans un food stall acheter quelques spécialités locales de beignets salés ou sucrés. Je prends ensuite un taxi pour rejoindre le condominium de Daniel mon hôte, au nord de la ville.

Me voilà rendu après m'être vu remis un badge au contrôle de sécurité en bas de l'immeuble au 16ème étage. Mon hôte et son colocataire m'accueillent dans leur grand appartement carrelé avec un ventilateur plafonnier qui tourne pour réduire la sensation de chaleur.

On parle de un peu tout, surtout cinéma et on échange quelques films et puis la fatigue vient vite et vers dix heures je vais déjà me coucher.

Posté par Fafou48 à 22:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

16 septembre 2013

En route pour Kuala Lumpur

Voilà, ça y est, enfin l'heure du départ. Après un super week-end en Bretagne chez Sylvain et Magali, bien arrosé, un TGV pile à l'heure pris ce matin depuis Rennes, et tous les contrôles de sécurité, me voici enfin dans la salle d'attente de mon vol Emirates, guettant la préparation de notre gigantesque A380 et attendant d'y embarquer.

C'est hallucinant le nombre d'hotesses et stewards attendant pour embarquer, en même temps vu la taille de l'avion c'est normal.

Il se met à faire beau après un temps légèrement pluvieux. ça fait du bien avant de décoller. J'en dis pas plus pour le moment étant donné que ma connexion wifi gratuite de 15 minutes va bientôt expirer. à plus tard les amis!! 

Départ donc un peu en retard de CDG, vers 16h au lieu de 15h35 prévu. Je filme le décollage avec ma caméra Bullet HD, je suis pas encore sûr de ce que ça va donner, mais ça me faisait triper de filmer mon premier décollage sur A380 : on a du mal à imaginer comment on peu faire décoller cet engin de plusieurs milliers de tonnes. En fait c'est très doux, pas de forte poussée, pas non plus de haut le coeur lorsque l'appareil quitte la terre ferme, ça monte progressif sans qu'on s'en rende vraiment compte.

Le pitch de Emirates est vraiment excellent et on a vraiment de l'espace devant les genoux, même en position couchette. Le service est irréprochable, le repas super bon, l'écran interactif beaucoup plus complet que celui d'Etihad. Je me regarde un film en même temps que le repas, The Hangover 3, sympa mais pas transcendant, puis j'essaie d'en regarder un autre avec Will Smith mais la fatigue me guette. Je l'arrête en cours et me fais une playlist de musique à écouter en essayant de dormir un peu.

C'est peine perdue visiblement mais je sommeille un peu. Arrivée légèrement en avance sur l'horaire et débarquement assez rapide pour la taille de l'avion. Correspondance très facile, pas de longs terminaux à faire en marche à pied, en moins de dix minutes je trouve ma porte d'embarquement.

J'ai presque trois heures et demie à tuer, je prends mon temps, retire quelques dirhams des Émirats et me pose dans un café. Wifi gratuit ici, parfait pour transférer ces quelques lignes avant de prendre mon second vol. Petit goûter en pleine nuit, 2h du matin ici, minuit chez vous, avec un café et un peu de chocolat que je traîne dans mon sac en cas de petit creux.

Je me tâte à essayer de dormir mais je le sens pas trop. J'essaierai près de ma porte d'embarquement, ou sinon dans l'avion.

Posté par Fafou48 à 23:53 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

08 septembre 2013

Et c'est reparti pour un tour...

Pour mes fidèles suiveurs de blog, me voilà (presque) prêt à repartir. Direction l'Asie, ma zone du globe préférée, plus précisément la Malaisie que je souhaitais visiter à un moment où les îles de la côte est sont accessibles (chose impossible en Janvier et février car il y a la mousson d'hiver, ce qui veut dire pas de service de bateaux pour rejoindre les îles Pérenthians par exemple).

Donc, voilà pour la brève présentation, j'ai acheté mon billet presque trois semaines avant la date de départ ce qui est un exploit comparé à d'autres années. Comme d'habitude je laisse ma voiture à Manissieux chez Annie et Xavier, vais passer le week-end à Rennes pour déterrer les cercueils de Sylvain et Magali, mes amis qu'on a marié l'été dernier et qui ont eu un petit ce printemps (comme le veut la tradition on déterre les cercueils ensevelis lors de l'enterrement de vie de garçon et de jeune fille des mariés, au premier enfant). 

Après ça donc direction CDG en TGV de Rennes le lundi matin. Avion prévu vers 15h30 l'après midi, arrivée prévue 24 heures après vers 15h à Kuala Lumpur le mardi.

Pour la première fois je vais prendre la compagnie arabe de référence Emirates et pour la première fois aussi je vais enfin voler sur A 380, à trois reprises sur quatre vols. 

Accueil chez l'habitant en couchsurfing chez Daniel http://www.couchsurfing.org/people/daniel.lanre/ le premier jour puis chez Benjamin les deux jours suivants http://www.couchsurfing.org/people/benfrank/.

La suite dans une semaine quand j'aurai enfin attaqué mon périple.

Posté par Fafou48 à 20:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,